Banderole

Modes opératoires, c’est une exposition, un cycle de conférence et une édition organisés par le collectif Contrefaçons en partenariat avec Vivarium dans le cadre de la Biennale OFF de Rennes.
A travers le point de vue des artistes, commissaires, critiques, chercheurs et spectateurs, « Modes opératoires » propose de rendre visible et conscient le processus de formation documentaire et de nourrir une réflexion sur les nouveaux rapports entretenus entre l’œuvre et le spectateur.

Combien d’exposition avez-vous vraiment vu?

De nombreuses expositions et oeuvres emblématiques ne sont cnnues et abordées que par le biais de leur documentation: site internet, photographies, catalogues d’exposition, articles, etc. Ces différents moyens de diffusion ont acquis un rôle majeur, transformant la production artistique elle-même. L’importance croissante des médias et l’accélération des outils de communication permettent la diffusion de l’art et posent la question d’une possible dématérialisation de l’oeuvre au profit de son sillage.
Photographies et textes semblent ainsi suffire à créer une trace permettant à l’artiste ou au commissaire d’exposition d’inscrire son travail dans un réseau et dans l’histoire.

L’archivage immédiat et systématique instaure donc de nouveaux modes de relations à l’oeuvre. Ses différentes matérialisations et sa documentation accessible à tous témoignent de son reconditionnement.
Le rapport intime par l’appropriation artistique et le sens de la propriété face à une reproduction sont de nouvelles modalités qui offrent à l’oeuvre un gain de visibilité tout en la dépossédant de sa rareté. Infiniment reproductible, l’oeuvre ne peut exister que sous la forme d’un document, physiquement incarnée ou simplement illustrée.

Ce projet est composé d’une exposition de Benjamin Collet et Pierre Gaignard à Vivarium, d’un cycle de conférences et d’événements et de la réalisation d’un catalogue.